Chapitre 13 :

    La mésaventure du Silure

 



Le silure

Pourtant, aussi gros et laid soit-il, ce gros poisson-chat prend la parole avec une toute petite voix, timide et mal assurée.

- Ce n’est pas leur faute à eux. C’est la mienne ...

- Ah bon ? mais pourquoi.

  1. -C’est moi qui ai vidé le lac. C’est moi qui ai enlevé le bouchon qui retenait l’eau. Mais je ne l’ai pas fait exprès. C’était un accident ! Je vous assure que je ne l’ai pas voulu. Je vous jure !

« J'étais en train de découper des origamis en forme de fleurs quand soudain j'ai entendu le colvert et le moineau se disputer pour presque rien.

  1. -Arrête de me recopier, disait le colvert en colère.

  2. -Na na na na naire, je fais ce que je veux! répondait le moineau en lui tirant la langue.

- Chut ! je leur ai dit des milliards de fois.

Mais ils ont continué et ça m'a encore plus énervé.

Alors, avec une corde, j’ai essayé d’attraper le moineau qui me tirait la langue. Mais cette corde s’est accrochée au bouchon et quand j'ai tiré, toute l’eau du lac est partie.

Excusez-moi, je suis désolé, je n'ai pas fait exprès ! disait le silure. Il faut que j’aille voir le géant des rivières pour m'excuser. Pouvez-vous m'accompagner ? »


Vous, vous hésitez car le géant des rivières n'est pas très commode, pas très beau et ne sent pas très bon. En plus, il est vert avec plein de boutons. 

(Odeline et Saloni)


Et puis surtout, ce qui vous parait le plus urgent, c’est de remettre le bouchon à sa place. Mais comment faire ? Il y a tellement de vase au sol que vous risquez de vous embourber. Et puis, comment trouver l’emplacement exact ? Vous n’avez aucune visibilité. Quant au silure, il ne vous est d’aucune utilité non plus puisqu’il n’y a pas assez d’eau pour qu’il puisse nager jusque-là …


         « Na na na na nère !

  1. -Laisse-moi tranquille !

  2. -Tu fais moins le malin !

  3. -… »

Les oiseaux ! La voilà la solution ! Le canard et le moineau sont encore là, à se disputer …

Avec l’aide du silure, vous leur sautez dessus et ne leur laissez pas le choix : ce qui est arrivé est en partie de leur faute.

Alors, soit ils acceptent d’emporter le bouchon pour le remettre en place, soit vous les emmenez avec vous chez le Géant des rivières qui, comme chacun sait, raffole des barbecues à la volaille.

Le choix n’a pas été compliqué pour les deux oiseaux. Ils se saisissent de la chaine accrochée au bouchon et en deux temps, trois battements d’ailes, les voilà partis en direction du milieu du lac …


Très vite, vous pouvez vérifier que l’opération a réussi : le niveau de l’eau remonte !

Avec beaucoup de soulagement, vous voyez la surface bleutée s’agrandir progressivement.

Les canards, les cygnes et les poules d’eau cancanent de plaisir, les poissons frétillent et reprennent leur souffle, les oiseaux se mettent à pépier joyeusement et même les roseaux assoiffés redressent la tête fièrement.

D’un bond, votre nouvel ami le silure vous salue d’un clin d’œil et plonge avant de disparaître dans les profondeurs.

Que d’émotions !













Des nouvelles du Géant
RetourBienvenue.htmlBienvenue.htmlshapeimage_3_link_0

SOMMAIRE

1 Présentation des élèves          7 Va-t’en                  13 Un drôle de poisson


2 Un pique-nique raté !            A l’affût                14 Des nouvelles du Géant


3 Que de questions …              9  Le tunnel               15 Quel beau lac !


4 A l’aventure …                   10 De l’autre côté                 

               

5 équipement                        11 Interrogatoire


6 Une bonne rencontre             12 première piste …